Bâton de joie

Blabla vidéoludique non influencé
et probablement orienté.
¯\_(ツ)_/¯
Sims 4 - PC
Support : PC
Le 30/09/2014 - 23:01, par Iorhael

Les Sims se suivent à un rythme régulier : un jeu de base, des extensions, des packs d'objets et le jeu suivant 4 ans plus tard. Au fil des années, la base de fans s'est étoffée et nombreux sont ceux qui attendaient avec impatience le quatrième opus. Mais Les Sims 4 est-il à la hauteur des espérances ?

DE NOUVEAUX SIMS ?

D'un point de vue esthétique, on remarque dès le lancement que les Sims sont plus cartoon, ce qui finalement leur va bien. Leur visage est plus expressif et ils paraissent plus attachant. Le nouveau "Créer Un Sim", beaucoup plus libre (mais exigeant un certain temps d'adaptation), permet également de créer des Sims vraiment variés.

Une fois le Sim installé chez lui, on remarque par ailleurs que les besoins de base prennent moins de place, que ce soit dans leur vie ou à l'écran, ce qui ravira ceux qui se plaignaient de passer des heures entre toilettes et réfrigérateur. Les compétences semblent également plus faciles à développer, puisque contrairement aux jeux précédents où le moindre niveau de logique nécessitait des heures d'échecs, on réalise rapidement que nos Sims ont acquis un bon niveau dans de nombreuses compétences sans efforts particuliers. Au final, tout le côté obligations se trouve donc allégé.
Nos Sims sont également, comme toujours, dans l'air du temps : ils prendront de leur propre chef leur nourriture en photo, feront des selfies ou pianoteront sur leur téléphone au moindre moment libre. Le multitâche contribue également à leur côté humain : ils sont désormais capables de téléphoner aux toilettes, de discuter en faisant du sport ou de manger devant la télé. Bien sûr, il leur faudra beaucoup plus de temps pour terminer leur assiette s'ils discutent devant la télé en mangeant.

La grande nouveauté du jeu, largement mise en avant par l'équipe de production, réside dans les émotions. En effet, les différents événements de la vie des Sims engendrent désormais des émotions, qui à leur tour influent sur les options disponibles : ainsi, un Sim énergisé par une douche tonifiante aura la possibilité de faire des abdos sur le sol. Cette nouveauté offre des situations intéressantes (d'autant que les émotions des Sims se reflètent sur leur démarche et leur expression), mais ce n'est pas non plus un bouleversement. La différence avec les états d'esprit qu'on avait dans Les Sims 3 paraît subtile…

LE GRAND RACKET

Vous êtes joueur des Sims 3, fan de la série. Le 3 septembre, vos chers Sims ont un chien, font du cheval, partent en vacances au bout du monde, piquent une tête dans la piscine ou apprennent au petit dernier à marcher à la maison pendant qu'il neige dehors. Le 4 septembre, vous installez le tant attendu 4ème opus. Et là, c'est le drame : vos Sims n'ont plus rien. Alors bien sûr, les fans s'attendaient à perdre les animaux, les saisons et les voyages, puisque cela avait déjà été le cas lors du passage des Sims 2 aux Sims 3. Mais cette fois, Maxis va plus loin : vous perdez les fameuses piscines (héritage des Sims 1) et les bassins de jardin. Vos enfants passent sans transition du stade de bébé-objet à celui d'enfant sans passer par la case bambin (datant des Sims 2). Plus de magasins pour acheter des livres ou des ingrédients. Plus de restaurant ni de ciné pour une sortie entre amis. Vous n'avez plus ni voiture ni vélo. Mais comment se déplacer, dans ce cas ? Très simple : vous ne vous déplacez pas, vous vous téléportez. Car l'absence la plus remarquée, c'est sans doute celle du monde ouvert. Le fameux monde ouvert, star de l'opus précédent, qui permettait aux Sims de se déplacer à loisir dans leur ville sans chargement. Terminé. Dorénavant, pour aller au musée ou chez le voisin (!), vous avez un temps de chargement. Pour aller au travail, votre Sim disparaît subitement au coin de la rue. En gros, votre Sim va aller au parc. Chargement. Il va laisser ses gosses seuls à la maison sans vergogne (pas de baby-sitter). À chaque fois que vous allez vouloir passer du Sim sur un terrain communautaire à un autre se trouvant dans la maison, vous aurez un temps de chargement. Vous allez sans doute rapidement abandonner tout déplacement et rester chez vous. À ne rien faire, donc. C'est peut-être pour ça que les compétences montent vite, finalement.

Bien d'autres éléments ont disparu, parmi lesquels on peut encore citer le "Créer Un Design", qui ouvrait des possibilités de personnalisation des textures (meubles, vêtements, papier peint, etc.) quasi-illimitées grâce au choix libre des motifs, textures et couleurs. Terminé : vous aurez désormais droit à 4, 5 variantes assez banales pour tout.
Les carrières disponibles ont également de quoi décevoir : vous avez 8 carrières divisées en deux branches dont Peintre, Auteur et Artiste, donc 3 très similaires. Vous ne pouvez plus travailler dans les affaires, l'éducation, les forces de l'ordre, enfin les carrières normales, quoi… Maintenant, c'est astronaute ou agent secret.

UN QUARTIER VIVANT, MAIS VIDE

Deux villes sont proposées dans Les Sims 4 : Oasis Springs et Willow Creek. Chaque ville est divisée en quartiers de 4 ou 5 bâtiments, au sein desquels vos Sims peuvent se balader sans temps de chargement… s'ils ne rentrent pas dans un autre bâtiment. Ainsi, si votre Sim va faire un petit jogging, il courra tranquillement jusqu'au bord du quartier, puis s'arrêtera et fera demi-tour…
Les Sims sont libres de visiter la ville voisine sans devoir déménager en abandonnant leurs souvenirs et liens familiaux, ce qui pourrait être intéressant si la ville voisine ne proposait pas exactement les mêmes quatre malheureux lieux communautaires (cinq en comptant les parcs). Bon, l'un des bars d'Oasis Springs fait karaoké, soit…

Si toutefois on décide de se promener dans la ville, on s'aperçoit que les rencontres sont plus faciles : en effet, les Sims sont nombreux et se rassemblent vite quand quelque chose se passe. Le multitâche permettant aux Sims de discuter en jouant aux échecs ou en faisant du sport, on peut rapidement lier connaissance. Une virée au bar se termine ainsi souvent en discussion à 10 Sims au comptoir, ce qui fait autant d'amis. Cet aspect donne vraiment une dimension plus humaine aux Sims et facilite grandement les relations. Se faire de nouveaux amis et entretenir ces amitiés n'est plus aussi épuisant que dans les opus précédents, ce qui est vraiment appréciable.

ACHAT ET CONSTRUCTION

Parmi les grandes nouveautés annoncées pour Les Sims 4, on avait beaucoup entendu parler du mode "Construction" remanié. Et là en effet, il faut bien admettre que grâce à l'achat et au placement de pièces entières, à la modification des murs bien plus simple et aux toits que l'on peut courber à l'envi, la construction de maisons est bien plus aisée et plus libre.

Autre point amélioré : le partage communautaire. D'un clic, vous pouvez envoyer le foyer que vous avez créé dans la galerie communautaire. Vous pouvez également ouvrir la galerie à tout moment dans le jeu et ajouter immédiatement du contenu à votre bibliothèque pour l'intégrer dans la ville. La créativité des fans étant sans limite, cela apporte une richesse bienvenue dans cet univers un peu désert. Bien sûr, on est limités aux Sims, maisons et pièces équipées de meubles présents dans le jeu et non de nouveaux objets.

Conclusion

Si certaines des nouveautés des Sims 4 sont bienvenues, l'impression générale après quelques heures de jeu est une grande déception. Dès votre première génération de Sims, vous aurez l'impression d'avoir tout fait, tout vu et aurez plutôt envie de garder tout le monde à la maison pour éviter ces sempiternels temps de chargement. Pour ma part, je reviens aux Sims 3 pour encore quelques mois au moins, le temps qu'EA revoit sa copie et étoffe sa jolie coquille vide. Moyennant finance, bien entendu.

Les plus

  • Des Sims plus attachants
  • Un design agréable
  • Plus de liberté dans la création de Sims et maisons

Les moins

  • Un monde bien vide
  • Des chargements à répétition
  • Un vrai retour en arrière

Partager