Bâton de joie

Blabla vidéoludique non influencé
et probablement orienté.
¯\_(ツ)_/¯
Shantae and the pirate's curse - Wii U
Support : Wii U
Le 16/02/2015 - 22:56, par Le poulpe masqué

Sortie fin décembre aux USA, c'est en Février que la jolie Shantae se décide enfin à venir dans nos grisonnantes contrées. Après un premier épisode sur Game Boy Color (et oui ça commence à dater) et sorti uniquement aux Etats-Unis, un deuxième épisode passé quasiment inaperçue sur DSiware puis sorti sur Steam histoire de rattraper un peu le coup et en attendant le 4ème qui lui a été Kickstarté avec succès et qui arrivera sur toutes les consoles, attardons nous sur le présent avec Shantae and the Pirate's Curse.

En Shantae mademoiselle

Shantae c'est un peu la mascotte de WayForward et bien qu'étant une licence assez peu connue, on sent que la société y tient énormément et compte bien réparer cette injustice. On contrôle donc la jolie, gentille et aussi un peu naïve Shantae qui dans le précèdent opus avait perdu ses pouvoirs de demi-génie en combattant son ennemie Risky Boobs...heu non Boots, oui c'est ça Risky Boots... Bref, c'est donc en tant que simple humaine que l'aventure commence pour elle sur son île, dans la petite ville tranquille de Scuttle Town. Enfin tranquille, pas bien longtemps puisqu'elle se fera assez vite attaquer par le Amo Baron qui sera l'instigateur d'une intrigue secondaire en plus de la trame principale, car un danger bien plus grand est en train de naitre, voir même de renaitre. Non loin de là, sur une sombre île, un sombre pirate, prépare de sombres desseins, le terrible Pirate Master qui bien qu'étant décédé s'apprête à revenir d'entre les morts (qui a dit LeChuck ?) pour imposer de nouveau les ténèbres et ça, c'est pas cool.

Shantae and the pirate's curse s'apparente à un Zeltroid-like (c'est mon test, j'invente les mots que je veux), où il faudra parfois après avoir débloqué un objet dans une quête annexe ou une nouvelle arme trouvée dans un coffre, revenir dans un ancien niveau ou des passages nous étaient alors inaccessibles. On pourra aussi upgrader Shantae afin de la rendre encore plus puissante en achetant des objets à usage limités comme une bulle annulant les projectiles, des pics tournant autour de vous et qui blessent les ennemis qui auraient la mauvaise idée de trop s'approcher, ou bien des boosts permanents comme des attaques plus rapides, faisant plus de dégâts, etc…

Pirate !!!

Afin de tout faire pour empêcher le retour du Pirate Master, Risky Boo...ts son ancienne second et capitaine pirate de son état - qui n'a pas du tout envie de le voir revenir - n'aura pas d'autres choix que de recruter Shantae dans son équipage (enfin son équipage, ce qu'il en reste plutôt, elles sont deux quoi). Elle l'emmènera avec son bateau sur différentes îles afin que l'ancienne demi-génie aille récupérer des objets censés empêcher le retour du méchant pirate. Risky, quant a elle, attendra courageusement Shantae au port. Les niveaux sont tous divisés en 2 parties, la phase d'exploration de l'île où l'on rencontrera généralement des personnes qui vous demanderont de faire une sous-quête, puis un donjon, avec les classiques : "trouver la clef" pour "ouvrir la porte", "trouver l'objet" qui aidera à battre le boss. Le level design du jeu est somme toute parfois assez classique, hormis quelques passages plus originaux et demandant pas mal de concentration, mais le tout reste toujours amusant, on ne s'ennuie pas une seconde.

Shantae and the pirate's curse est un jeu qui respire la bonne humeur et c'est aussi ce qui fait sa grande force. Chaque personnage à un gros problème dans sa tête, entre le maire de Scuttle Island qui ferait n'importe quoi pour de la bouffe, Sky l'éternelle célibataire, Brandon l'hyper metro-sexuel parodie pas du tout caché de Musclor, ou bien le charismatique Squid Baron, un poulpe super cool, beau gosse et un peu schizophrène sur les bords. Tous ces personnages donnent un cachet attendrissant et humoristique à l'histoire.

Le chara design est aussi très réussi, si graphiquement le jeu en lui-même n'apporte qu'une légère amélioration graphique et une meilleure fluidité par rapport au précèdent opus, on peut tout de même admirer le nouveau style typé mangas des personnages lors des phases de dialogue. Cela donne un côté plus pro au jeu et au fan service (vous verrez, vous verrez). Shantae n'étant pas une licence très connue et possédant des personnages récurant avec une histoire qui se suit depuis le premier épisode, on pourrait craindre de se sentir un peu mis de côté par certaines références lors de certaines conversations. Mais on comprend très vite le caractère, les liens et le passé de chacun et l'on devine plus ou moins ce qu'il s'est passé dans les autres aventures. N'oublions surtout pas la musique signé Jake Kaufman a qui l'on doit déjà la superbe OST de Shovel Knight, donc gage de qualité elles sont ici aussi toutes aussi excellentes, n'hésitez pas à mettre un casque pour en profiter pleinement.

Conclusion

Décidément l'Eshop de Nintendo est de plus en plus gâté avec les jeux de plateformes. Après un génial Shovel Knight, c'est maintenant au tour de WayForward de nous offrir avec Shantae and the Pirate's Curse un petit rayon de soleil et de bonne humeur. Avec son humour, ses musiques, ses graphismes mignons et ses personnages attachants, on passera un très bon moment en compagnie de la charmante Shantae et de tous les personnages qui gravitent autour d'elle. Seules ombres au tableau, un New Game Plus vraiment inintéressant qui ne vous donnera probablement pas envie de repartir à l'aventure. Bref Shantae c'est du tout bon, comptez une dizaine d'heure pour en voir la fin, mais dix heures bien remplies.

Les plus

  • L'humour
  • La réalisation
  • La musique
  • Durée de vie raisonnable

Les moins

  • Le New Game + pas vraiment utile
  • Peut-être parfois trop classique (pour chipoter)

Partager