Bâton de joie

Blabla vidéoludique non influencé
et probablement orienté.
¯\_(ツ)_/¯
Mario and Donkey Kong: Minis on the Move - 3DS
Support : 3DS
Le 03/02/2015 - 07:07, par Wedge

La nouvelle année, la galette et la chandeleur sont passées, on approche progressivement du printemps et de la période des vides greniers dans la campagne de mémé. Toujours en phase avec la saison, Nintendo a décidé de descendre quelques vieilleries du grenier et de les vendre au rabais. Notre lot du jour concerne Mario and Donkey Kong: Minis on the Move sorti il y’a 2 ans sur 3DS et Mario Vs Donkey Kong – Le retour des minis! paru lui à l’antique époque de la DS. Reste à voir si il s’agit là d’une bonne affaire…

Faux Frères

Même si ils appartiennent à la même série, Mini on the move et Le retour des minis se ressemblent autant que les enfants adoptés de Brad et Angelina… Et ce jusque dans le gameplay. Là où le second se place dans la droite ligne des premiers opus de la série Mario vs. Donkey Kong avec un mélange intelligent de Lemmings et de plate-forme, le premier consiste surtout en un clone de Pipe-Mania agrémenté de quelques mini-jeux oubliables. Mais prenons donc le temps de les détailler séparément.

 Honneur à l’ainé pour commencer. Le retour des minis vous confronte à une série de puzzles qui vous demanderont d’emmener une troupe de mini-Marios robotiques vers la porte de sortie. Le problème venant du fait qu’une fois chatouillés à l’aide du stylet, nos petits robots ne savent que bêtement filer tout droit, tel un Lemming de base décérébré et qu’il faudra les faire atteindre la sortie tous ensemble sous peine de voir la porte se fermer quelques secondes après le passage du premier arrivé. A vous donc de les bloquer, de les guider ou de leur construire des escaliers à l’aide des blocs roses amovibles bien pratiques que l’on peut faire apparaitre et disparaitre d’un simple coup de stylet. Bien sûr, au fur et à mesure de votre progression, les tableaux se complexifieront avec l’apparition d’ennemis, de switch actionnant divers pistons et plateformes ou encore de robots Donkey Kong vous jetant sans ménagement à travers le tableau.

Si les premiers tableaux font comme toujours chez Nintendo figure de tutoriels et sont assez ennuyeux, les choses se corsent ensuite, surtout si vous souhaitez récupérer les cartes ouvrant l’accès au niveau bonus de chaque monde ou obtenir l’étoile d’or, grade de réussite le plus élevé. Les chosent devenant carrément retorses dans le new-game + où les minis démarrent dès le début du niveau et non plus sur commande, ou encore dans les 2 mondes bonus demandant de la construction de chemin à la volée et une sacré dose de réflexes (plus que d’anticipation). On passera par contre sur les petites phases de boss assez dispensables vous demandant de tirer vos minis au canon sur Donkey Kong himself.

Globalement, le jeu devient très rapidement addictif et on peut réellement y perdre toute une soirée sans voir le temps passer. Un vrai bon petit puzzle game.

Minis on the move ne peut lui malheureusement pas se targuer d’un tel intérêt… Comme évoqué précédemment il base son gameplay sur celui de Pipe-Mania. Petit cours d’histoire pour les jeunots, il s’agit d’une antique série déclinée sur moult supports vous demandant de compléter un circuit de tuyaux avec des pièces vous étant fournies au hasard dans le but d’éviter un gros dégât des eaux. Bref, c’était le Tetris du plombier. Quoi de plus normal donc, que Mario reprenne le flambeau avec une maniabilité tactile intuitive. Le problème est qu’on enchaine les tableaux sans véritablement de plaisir ni de difficulté, de façon mécanique et un peu sans réfléchir. Et ce ne sont pas les petites subtilités telles que les poubelles pour échanger des pièces inutiles, les tapis roulants ou le principe des boucles à fermer sur le chemin pour rajouter du temps au chrono qui relèveront réellement l’intérêt.

Afin de rompre un peu la monotonie, le jeu propose 3 variantes du mode principal. La première, représentée par Peach, vous donne un nombre défini de pièce dès le début pour compléter le circuit. Il n’y a bien souvent qu’une solution possible mais elle est malheureusement presque toujours évidente. Bref encore un manque de challenge évident. La seconde variante basée sur les Toads s’en sort heureusement mieux. Vous demandant de gérer en même temps plusieurs minis à emmener en même temps jusqu’à l’arrivée, elle ressemble fort sur le principe aux Mario vs Donkey Kong originels. Les réflexes sont enfin un peu sollicités et le challenge et l’adrénaline se font bien présents sur la dernière moitié des tableaux proposés. Enfin un bon point. Le jeu retombe malheureusement dans ses travers avec la dernière variante qui vous place dans la peau d’un mini Donkey Kong et n’est qu’une version géante du mode principal déclinée sur 3 tableaux immenses. Le gros problème de ce mode vient du fait qu’au lieu de pouvoir facilement zoomer et dézoomer, on est contraint en permanence de devoir déplacer la caméra afin d’anticiper ce qui se cache dans le reste du tableau. Le jeu en devient frustrant au possible et la seule façon de s’en sortir est probablement de se dessiner le puzzle sur un papier quadrillé pour le résoudre tranquillement avant de reproduire la chose sur la 3DS. Vraiment dommage car pour le coup, il y’avait là matière à vrai challenge.

Bref, un bon mode sur 4, ça ne pèse pas lourd malgré le grand nombre de tableaux proposés (plus de 50 pour chacun des 3 premiers modes). Quelques mini-jeux ont bien été ajoutés, mais étant de la trempe de ceux qu’on trouvait déjà sur la réédition 3D de Super Mario 64 ca ne vole pas bien haut. Au final on a quand même l’impression de se trouver face à un soft qui aurait plus eu sa place sur téléphone portable pour taper une partie rapide dans le métro ou aux WC qu’à un vrai jeu consistant.

Victoire par KO du grand frère donc, qui malgré son statut de bonus offert est le soft qui peut justifier d’investir dans ce bundle.

Do it yourself

Minis on the move est cependant sauvé de l’humiliation par son mode online. Il est en effet possible de créer ses propres niveaux et de les partager avec le monde entier. La création se fait très intuitivement grâce à l’interface tactile et la mise à disposition de tous les pièges et tuiles spéciaux offre un grand éventail de possibilité. Reste à avoir l’inspiration et l’esprit retors nécessaire à la création de bons puzzles. Et sur ce point il faut croire que pas mal de joueurs ont été plus inspirés que les développeurs. Une foule de niveaux vraiment retors sont dispos et certains relèvent vraiment l’intérêt de base du titre. De plus grâce au classement des niveaux proposés par popularité (de la semaine, du mois, etc…) on trouve facilement les meilleures créations.

Quand on teste le mode idoine dans Le retour des minis, on s’attend donc à profiter des mêmes agréments avec une expérience de jeu poussée plus loin par l’esprit malade des joueurs/créateurs les plus doués. Et là c’est le drame. A la tentative de connexion, on nous annonce que le jeu n’est plus supporté par la Nintendo Wifi-connection. Les serveurs ont tout simplement été fermés. Ne reste donc plus que le partage local pour s’offrir une (bien maigre) consolation. C’est d’autant plus dommage que le mode création était ici aussi très complet et intuitif avec pour seule restriction le fait que les différentes pièces spéciales étaient à débloquer en progressant dans le jeu solo. Grosse déception donc sur ce point… 

Une petite couche de poussière

Vous l’aurez compris à la lecture de la première partie du test, nous ne sommes pas en présence du genre de soft qui investit à grand frais dans un scénario ou une réalisation de haute qualité.

Minis on the move s’en sort quand même décemment au niveau de la réalisation. La 3D est loin de crever l’écran mais tout reste propre et ne pique pas les yeux. Le design des petits robots (Mario, DK, Toad, Peach, Maskass, etc…) est plutôt réussi, mais on aurait aimé qu’un petit effort soit fait sur l’habillage des niveaux avec de vrais décors plutôt qu’un plateau sortant des nuages… La musique est composée comme souvent chez Nintendo de remix de thèmes ultra connus. Le tout est donc assez plaisant, mais loin d’être marquant. Les bruitages sont par contre une source de stress absolu, notamment celui du mini qui accélère… Coté scénario par contre, circulez y’à rien à voir, Tetris et sa fusée à faire décoller au-dessus d’un quatuor à cordes était presque mieux loti.

Le retour des minis fait lui l’effort d’être doté d’un mini scénario à base de princesse kidnappée. Mais en contrepartie, il accuse quand même un peu plus son âge du point de vue esthétique. Lors de sa sortie à l’époque sur DS il affichait en effet déjà une réalisation un peu surannée que n’auraient pas reniée la GBA ou la Super Nintendo et ça ne s’est donc pas arrangé avec les années. Si le charme du design général fonctionne malgré tout toujours assez bien, le manque de finesse et de détails trahit l’absence totale de retravail du titre. Rien de bien grave, mais un petit effort aurait été appréciable. Surtout quand on constate que le menu propose toujours une option « retour au menu DSi » qui fait un peu tache.

On terminera en précisant que le bundle est vendu à prix réduit (moins de 15€) et se trouve vendu sous la forme d’une boite contenant non pas une cartouche mais des cartes à gratter dévoilant des codes pour téléchargement via l’E-shop… concept foireux quand tu nous tiens…

Conclusion

Loin d’être les jeux du siècle, Minis on the move et Le retour des minis offrent toutefois la possibilité de s’amuser et se détendre via de courtes sessions de jeu. Contrairement à ce qu’on peut penser c’est Le retour des minis, le plus vieux des deux, qui constitue le vrai centre d’intérêt du duo et vous opposera le challenge le plus relevé avec son gameplay mélangeant Lemmings et plateforme  très fidèle aux origines de la série Mario vs Donkey Kong. On regrettera simplement que les serveurs n’aient pas été réanimés à l’occasion de cette réédition afin de pouvoir tester les créations des joueurs du monde entier. Minis on the move et son orientation Pipe-Mania tiennent eux plus du divertissement sur téléphone portable et tablette. Globalement vite joué et vite oublié, il est sauvé par un mode online fonctionnel et les créations retorses des joueurs les plus inspirés. Au final, pour 15€ ce duo peut constituer un investissement sympathique si vous n’avez jamais touché à un jeu de la série. Même si chacun des soft doit probablement pouvoir se trouver pour moins cher au vide grenier du coin…

Les plus

  • Le retour des minis et son gameplay
  • Parfait pour des petites sessions de jeu
  • La jouabilité tactile simple et efficace
  • Les éditeurs de niveaux
  • La durée de vie au rendez-vous si on accroche

Les moins

  • Minis on the move et son intérêt très limité
  • Les serveurs fermés pour Le retour des minis
  • Aucun lifting graphique
  • Des bruitages bien stressant

Partager