Bâton de joie

Blabla vidéoludique non influencé
et probablement orienté.
¯\_(ツ)_/¯
Armored Warfare : le PvE expliqué et le T80 en vidéo

Armored Warfare : le PvE expliqué et le T80 en vidéo

L'utilisation première d'un tank, c'est de faire de gros trous et des *KABOOOM §§§*. Conçu comme étant une simulation de tank (tout en restant accessible, faut pas déconner), Armored Warfare vous permettra bien entendu de faire tout ça, et à plusieurs s'il vous plaît.

Commençons par évoquer le PvE dont les environnements sont calqués sur des lieux de la réalité réelle avec du désert, de la montagne, des forêts, des villes, de la neige ou encore des marais à l'intérieur. Bien entendu, la gestion de la topographie sera essentielle pour avoir l'avantage. Pour le mode de fonctionnement du PvE, je vous laisse avec le communiqué de presse :

Chaque mission consiste en trois incursions, et chacune d’entre elles prend place sur une carte différente. La totalité de la mission dure environ 20 minutes. Les joueurs peuvent faire le point entre chaque incursion afin de préparer la prochaine attaque. Si le véhicule d’un joueur est détruit, celui-ci passe automatiquement en mode observateur jusqu’à la fin de l’incursion. Il n’y a pas de réapparition instantanée. Les missions sont classées par niveau de difficulté : simple, moyenne, difficile. Plus la mission est difficile, plus la récompense est bonne en cas de victoire. Les gains des joueurs regroupent l’expérience, la réputation, et l’argent en jeu. Les chars ennemis sont dirigés par une intelligence artificielle capable d’évaluer chaque situation et d’agir en conséquence. Si un joueur décide de rejouer une mission, il est tout à fait possible qu’il doive faire face à des tactiques différentes de celles utilisées la première fois : la localisation de l’ennemi, son matériel, ses chars et habitudes de déplacement sont susceptibles de changer du tout au tout.

Il est également question de mini-boss, de quêtes annexes balancées en pleines missions (attaque, défense, destruction, évasion et survie), et de récompenses à la pelle en cas de réussite. Le tout pourra s'apprécier en mode équipe avec des escouades de 4 joueurs.

Pour vous faire frémir d'impatience, voici une vidéo présentant le char T80 de fabrication sovétique. Attention, vous n'êtes pas à l'abri d'une érection. Je vous aurais prévenu.

 

 

L’usage du T-80 prend tout son sens en combat rapproché. Son canon principal peut facilement infliger une grande quantité de dommages grâce à ses munitions perforantes, mais son manque de précision, sa visée ardue, et la réduction de la puissance des munitions perce-blindage à longue distance empêchent le T-80 d’être efficace contre les cibles lointaines.  Son blindage est très épais sur la coque frontale et sur la tourelle, mais ses plaques d’armure arrière et latérale plus faibles, ainsi que sa petite réserve de points de vie, en font une cible facile lors des embuscades. Par conséquent, la meilleure tactique à adopter lors d’un combat contre ce char sera de le contourner. Quant aux joueurs qui utilisent le T-80, il sera vital qu’ils protègent constamment leurs arrières, et qu’ils utilisent le relief à leur avantage.

Concurrant suicidaire de World of Tanks, "La Guerre des Blindés" peut éventuellement s'offrir à vous en phase bêta à condition de vous inscrire sur son site officiel.

Médias