Bâton de joie

Blabla vidéoludique non influencé
et probablement orienté.
¯\_(ツ)_/¯
Act of Aggression, le nouveau RTS (old school) d'Eugen Systems

Act of Aggression, le nouveau RTS (old school) d'Eugen Systems

Profitant d'un petit break dans sa série des "Wargame", les parigots d'Eugen Systems reviennent sur du "Act of", bien que la filiation avec l'épisode "War" ne soit pas vraiment de la partie. En effet, ici il est question de rendre un vibrant hommage aux fossiles du RTS ayant vécu leurs moments de gloire dans les années 90 et 2000. Inutile de faire semblant, c'est les Command & Conquer qui sont clairement visés avec Act of Aggression.

Pour que la magie opère, les développeurs nous promettent une campagne solo jouissant d'une ambiance techno-thriller avec moult rebondissements, des cartes énormes, plusieurs types de ressources à récolter, de la construction, de la macro-gestion, des engins futuristes et moins futuristes, de la capture d'ennemis, ou encore des armes à améliorer à l'instar des 3 factions proposées, oui môssieur. Voici d'ailleurs leurs biographies respectives :

  • Le Cartel possède une technologie avancée et des agents infiltrés équipés des derniers prototypes d'armes en date. Fragile et onéreuse, mais furtive et puissante, cette faction entourée de mystère est difficile à maîtriser.
  • L'Armée US, épuisée par des décennies de conflit autour du globe, est une force brutale composée majoritairement de vétérans, pouvant se spécialiser dans des rôles bien spécifiques pour maximiser leur efficacité. Cependant, contrairement au Cartel, ils utilisent la technologie actuelle.
  • La Chimère est une entité opérationnelle financée par l'ONU, conçue pour agir dans l'ombre partout dans le monde. Leurs unités peuvent être spécialisées grâce des améliorations, ou au contraire garder une grande polyvalence afin de faire face à n'importe quelle situation.

En attendant le premier trailer qui-n'en-veut, ou encore la sortie prévue sur on ne sait quel(s) support(s) au courant du printemps 2015, voici les premiers clichés de "Acte d'Agression".

Médias