Bâton de joie

Blabla vidéoludique non influencé
et probablement orienté.
¯\_(ツ)_/¯
Ressenti sur notre première prise en main de la Nintendo Switch

Ressenti sur notre première prise en main de la Nintendo Switch

Le 14/01/2017 - 19:51, par eboux

Deux heures avec la Switch, telle était l’opportunité offerte hier par Nintendo juste après sa grande présentation. Au programme, bien sûr, la prise en main de la console dans ses différentes configurations mais aussi et surtout nos premiers pas sur les jeux à venir.

Si vous avez suivi les différents retours de la conférence d’annonce d’hier, vous savez déjà que la console sera disponible le 3 mars de cette année pour un prix oscillant entre 300 et 349€ selon les enseignes. En dehors de la conversion euro/dollar plus violente qu’à l’accoutumée qui déçoit, on a au moins la satisfaction de voir que la console sera vendue avec son dock, deux Joy-Con et le grip qui les assemble, les dragonnes avec boutons L/R améliorés ainsi que la connectique nécessaire pour alimenter et recharger tout ça.

 

Le hardware sous toutes ses coutures

Dans sa vitrine, la console m’a paru plus petite que ce à quoi je m’attendais. Cette impression s’est envolée une fois l’objet dans les mains. L’écran affublé des deux Joy-Con nous donne une console aussi large qu’un gamepad de la WiiU alors qu’en hauteur, elle est plus petite. L’écran, semble de la même taille mais le rendu n’a, heureusement, rien à voir. Pour les jeux que j’ai pu tester, le rendu était très satisfaisant et propre au niveau de la luminosité et des couleurs, ce qui fait plaisir. Même avec des spots au dessus de nos têtes, l’écran restait lisible. Par rapport à la Vita, elle n’a donc pas à rougir. L’ensemble paraît tout de même plus transportable que vraiment portable. Dans l’état, elle ne rentrera dans aucune poche mais sa finesse lui permettra tout de même de se glisser dans un sac de voyage sans prendre trop de place.

Au toucher, les plastiques sont agréables et plutôt chaleureux comme souvent avec Nintendo. Les Joy-Con, eux, semblent vraiment petits pour de grandes mains. Comme ce n’est pas mon cas, je n’ai pas eu de soucis de manipulation particulier et la manette tombait parfaitement sous mes doigts. En effet, passer des boutons aux sticks ne m’a pas demandé un mouvement ni trop ample, ni tordu.
Les joysticks sont plutôt petits et leur course est assez courte mais on est loin de ceux de la Vita. Le feeling pour un premier contact est plutôt positif lorsqu’ils sont attachés de chaque côté de l’écran en mode console portable. Idem en utilisation mini-manette tenue à l’horizontale alors bien plus confortable qu’une wii-mote. À voir sur la durée néanmoins. Et désolé pour les grandes mains d’occidentaux.
Une fois insérés dans le grip qui les transforme en manette de salon, le feeling est un peu plus particulier car c’est moins large qu’un pad traditionnel mais ce n’est pas dégueulasse du tout. Plutôt satisfaisant dans l’ensemble.

Ce qui surprend par contre dans ces nouveaux contrôleurs, ce sont les vibrations vraiment agréables et ultra précises, mais j’y reviendrai après.

Dernier petit point niveau hardware concernant la manette pro. Je ne l’ai pas eu longtemps dans les mains, juste le temps de tester Super SF 2 HD et l’ergonomie semblait plutôt bonne mais la croix directionnelle m’a paru un peu trop raide. J’étais peut-être un peu rouillé mais les hadokens ne sortaient pas comme je le souhaitais. A noter qu’elle propose aussi de la gyroscopie.

Prise en main des premiers jeux

Plusieurs softs étaient jouables sur le showfloor, voici un petit retour pour chacun :

Zelda Breath of the wild : Nul doute qu’il fera partie du caddie de beaucoup d’acheteurs tant il semble prometteur. La démo proposait de faire les 20 premières minutes de l’aventure, le temps de découvrir un Link se réveillant dans une grotte et se retrouvant projeté directement dans l’immense plaine d’Hyrule. Les possibilités de gameplay semblent réellement variées et tout est bien naturel et intuitif comme il faut. Deux choses m'ont particulièrement marqué : fini les roulades et bonjour les voix en français. En tout cas, le jeu est bien propre et il me tarde de passer des heures à crafter mes armes pour explorer son univers.

Splatoon 2 : Suite directe du premier, les retrouvailles avec les calamars se sont faites sans heurt. Pas de gros changements à prévoir mais des ajustements et ajouts de-ci de-là. Il reste quelques mois à ses développeurs pour dévoiler de nouvelles choses mais en l’état, sur deux parties, le jeu est déjà très fluide, joli et parfaitement jouable sur une map qui paraissait un poil plus grande qu’auparavant. La perte du deuxième écran sur le gamepad ne s’est nullement fait sentir dans le gameplay.

ARMS :  le motion gaming est de retour dans un jeu de boxe et pour le coup, c’est plutôt bien foutu. Il se joue en tenant dans chaque main un Joy-Con à la verticale. On se déplace en inclinant les deux mains dans une direction. On peut se mettre en garde en tournant ses mains vers l’intérieur. Enfin, pour attaquer, il faut donner un coup en avant tout en appuyant sur une gâchette. Les contrôles répondent au quart de tour et les vibrations rendent bien les impacts. Le jeu pourrait s’avérer être une bonne surprise, comme Splatoon en son temps, si les modes de jeu et le contenu suivent. Il n’y avait que 5 ou 6 personnages disponibles donc bof-bof. Perso, j’aurai préféré un Punch-Out, mais il faut bien de nouvelles licences.

1-2 Switch : 6 jeux de cette compilation ayant pour but de montrer les capacités des Joy-Con étaient testables. Comme aucun d’eux ne nécessitent de regarder la TV, cela en fait un parfait jeu de soirée à sortir partout, même en extérieur donc. Je me suis attardé sur deux mini-jeux.
L’un permettait de bien démontrer les capacités des vibrations. Il fallait tenir un Joy-Con à plat dans sa main et l’incliner pour deviner combien de billes se cachaient dedans. Et pour le coup, on a vraiment l’impression de sentir quelque chose rouler dans la manette. C’était vraiment bluffant.
Le deuxième jeu mettait en scène un duel de cowboy et permettait d’apprécier la précision de la gyroscopie. Pour réussir son tir, il fallait lever le Joy-Con avec le bon angle dans la direction de son adversaire et appuyer sur la gâchette le plus rapidement possible. Rien de fou, mais là encore la précision semblait vraiment de mise. Bref c’était une bonne démo mais de là à dépenser des sous pour ça, on en n’est pas là.

Mario Kart 8 : Et bien, c’est grosso-merdo le même jeu. Je ne sais pas si je repasserais à la caisse mais comme il s’agit ici du jeu complet avec ses DLC’s, c’est une valeur sûre pour qui n‘avait pas la Wii U. Il ne semble ni plus beau, ni moins fluide, à la bonne heure ! À noter qu’en mode nomade, en écran splitté à deux joueurs, l’action restait parfaitement lisible.

Bilan

Après tout cela, est-ce que je conseillerais l’achat Day One ? Pas vraiment. Du moins clairement pas si on possède une Wii U pour y faire Zelda. Le line-up semble un peu trop faible pour justifier un craquage sans réserve. Reste l’intérêt de pouvoir jouer vraiment partout où on le souhaite, mais l’autonomie annoncée entre 2.5 et 6h peut décevoir et être un réel frein pour beaucoup d’entre vous. Personnellement, ça ne m’a pas bloqué plus que ça sur Vita. Le prix de la console, de ses accessoires et du service en ligne constituent donc la barrière psychologique qu’il vous faudra franchir. D’autant plus que l’interface et la partie applicative n’ont pas encore été dévoilées. Quid des jeux de la Virtual Console achetés sur Wii U, par exemple ?

Certes, tout n’est pas parfait et il y a des raisons de s’offusquer de certaines caractéristiques. On peut râler sur le fait que cette console semble avoir le cul entre deux chaises. Mais en attendant, ce que cette Switch propose, elle semble le faire parfaitement bien.


 

Partager

Commentaires

Portrait de Dayton
Dayton14/01/2017 - 20:13

Pour l'instant c'est un gros Non pour moi. L'autonomie trop faible, prix trop élevé, stratégie online scandaleuse avec désactivation des jeux gratis au bout d'un mois pour continuer à faire du fric avec la nes mini. Spec à la ramasse, Zelda qui s'annonce tellement vide..... Bref à part si une âme charitable me l'offre pour mon anniversaire qui tombe le jour de la sortie je n'y toucherai pas.

Portrait de eboux
eboux14/01/2017 - 21:02

Je ne vois pas le lien avec les jeux gratuits et la Nes Mini, ce sont deux offres bien distinctes qui ne se marchent pas dessus. Non le soucis c'est plutôt de savoir si les achats de la Virtual Console suivront avec le compte. Reggie a dit Stay Tuned donc on peut espèrer une bonne surprise à ce niveau.

Portrait de radio
radio15/01/2017 - 12:36

Le guettais du coin de l'oeil cette switch en console d'appoint potentielle pour 2017, mais là ils ont craqué leur slip. Tarifs ahurissants, planning opaque à souhait, pas de renouveau, revival du motion gaming, tiers qui sont là par politesse et partiront dès la première bourrasque commerciale.
Je suis prêt à fermer les yeux sur le matos déjà daté et le peu de variété de jeux mais fallait que le positionnement tarifaire soit adéquat et là ce n'est pas le pas.
On verra s'ils en gardent sous le pied pour l'E3 et si du lourd sera annoncé à ce moment là, mais en l'état c'est un gros NO GO surtout avec la killer-app de la machine qui reste dispo sur WiiU. A partir de là, tout est dit.

Portrait de palooka
palooka15/01/2017 - 16:49

On sent déjà que ce ne sera pas un énorme carton. On attendait un grand vent frais de la part de nintendo et on se retrouve avec une console pas mauvaise mais loin d'être aussi innovative qu'une wii en son temps. N'empêche, il n'est pas impossible que la génération qui n'a pas investi dans une wii u pourrait peut être penser à 'switcher'

Portrait de KoKuO
KoKuO16/01/2017 - 15:01

Perso j'attendrai peut-être Noël 2017. Histoire de voir sa première année, les jeux annoncés tout du long, son premier e3/Ndirect et ses premières baisses de prix.
Il y a l'engouement des tiers et surtout des Indés qui m'intéresse aussi. Bref pour moi c'est en mode patience.

Portrait de pvieira
pvieira03/02/2017 - 18:39

Je suis indécis. J'attends les tests de Zelda Wii-u par rapport à Zelda SWITCH pour me décider. Mais à ce jour, c'est le seul jeu qui m'intéresse. Comme j'ai encore la Wii-U, pas sûr de prendre la SWITCH day one.

Portrait de Dayton
Dayton13/02/2017 - 19:05

Histoire d'être transparent et parce que j'ai bien craché dessus dans mon premier commentaire je l'avoue... j'ai préco la switch. 

Bon pour être parfaitement honnête micromania reprend la Wii U  150 euros et donne en plus 40 euros si vous prenez un jeu où accessoire.

Du coup je m'en tire à 180 boules ce qui est bien plus raisonnable. Un bon plan que je conseil si comme moi vous avez une Wii U qui prend la poussière depuis 4 ans.